cross-border blues

CROSS-BORDER BLUES au Musée du quai Branly – Jacques Chirac

Cross-border blues
Harrison Kennedy / Jean-Jacques Milteau / Vincent Segal
À l’examen de son parcours atypique, on pourrait croire Harrison Kennedy désireux de brouiller les pistes. En commençant par sa nationalité canadienne, que cet Afro-Américain doit à des aïeuls enfuis des plantations sudistes où ils étaient esclaves.
À propos du spectacle
De cet héritage, Harrison a conservé un respect profond des racines du Mississippi et du Tennessee, qu’il a su faire fructifier avec originalité. Aujourd’hui reconnu comme l’un des représentants les plus authentiques de la note bleue, le titulaire du Grand Prix Blues de l’Académie Charles Cros 2015 s’est fait connaître à l’heure de gloire de la musique soul. Après des débuts remarqués au sein de l’écurie Motown (on peut entendre son harmonica sur le légendaire « What’s Going On » de Marvin Gaye), il a longtemps offert sa voix aux Chairmen of the  Board, partageant les plus grandes scènes de la planète avec Stevie Wonder, George Harrison, ou encore Tom Jones.

C’est riche de cet éclectisme que ce bluesman au talent rare entame aujourd’hui une conversation musicale riche et surprenante avec deux artistes majeurs de la scène européenne : Jean-Jacques Milteau, maître ès-harmonica considéré comme l’un des artistes français les plus ouverts au blues, et Vincent Segal, qui a entraîné son violoncelle sur tous les territoires : jazz (Julien Lourau, Ibrahim Maalouf), funk (Chuck Brown), rap (Oxmo Puccino), rock (Sting, Elvis Costello, Bashung, Thiéfaine) et chanson (M, Carla Bruni, Thomas Fersen, Claire Diterzi), sans oublier la « musique de chambre » africaine que subliment ses duos avec Ballaké Sissoko.

Ensemble, ces trois musiciens ont choisi de se lancer dans une série d’explorations jubilatoires en s’appuyant sur l’univers du blues acoustique. Respectueux du passé sans jamais sombrer dans la nostalgie, soucieux de tradition tout en abordant des thèmes actuels (le repli identitaire, les dérives financières de la mondialisation, le respect de l’environnement…), curieux des mariages sonores inédits dont leur rencontre est porteuse (la voix, le banjo, les cuillers et la mandoline roots de Harrison, les harmonicas imaginatifs de Jean-Jacques, le violoncelle lyrique de Vincent), ils mettront sur scène en commun leur formidable capacité d’invention pour dessiner un avenir à la note bleue
•Durée :  01:30
•Lieu :  Théâtre Claude Lévi-Strauss
•Dates : Le jeudi 18 mai 2017 de 20:00 à 21:30
Le samedi 20 mai 2017 de 20:00 à 21:30
Le dimanche 21 mai 2017 de 17:00 à 18:30
•Billet spectacles
Plein tarif :  20,00 €
Tarif réduit :  15,00 €
Voir le site web