polychrome

La sculpture polychrome en France

Relativement méconnue la sculpture polychrome du XIXe siècle, est l’une des facettes importante de l’histoire de la discipline. Jusqu’au début du siècle, les seules couleurs admises pour la statuaire était le blanc du marbre ou les patines monochromes des bronzes. Mais la découverte de la polychromie de l’architecture et de la sculpture antiques, tout en suscitant de vifs débats, fait évoluer le regard.
La question de l’application de la couleur à la sculpture contemporaine prend le relais des débats archéologiques. Dès les années 1850, des sculpteurs pionniers, tel Charles Cordier, en firent leur spécialité. Une fois les polémiques apaisées, la couleur s’affirme à partir du second Empire grâce à son caractère décoratif pour triompher à partir des années 1880 sous l’influence du symbolisme et de l’Art nouveau.

En savoir plus